Que vous soyez étudiant, artiste, photographe ou modèle, racontez-nous la séance de pose nue que vous avez vécue. Oser poser nu-e est un espace de partage destiné à répondre aux questions que se posent beaucoup de personnes à ce sujet.

Le partage détaillé d’expériences vécues est encore une des meilleures façons de transmettre ce que l’on a appris ou découvert. Si possible, accompagnez vos textes de photos, croquis ou illustrations! (Voir les exemples d’articles illustrés sur ce site)

Envoyez-nous vos écrits et images avec les éventuels détails d’information, nom ou surnom d’artiste de l’auteur de l’article, identification du modèle, site à visiter, etc.

Pourquoi partager son expérience de la pose nue?

Beaucoup de préjugés circulent encore sur tout ce qui entoure le corps nu, comme si le seul fait d’aborder ce sujet entrainait la personne qui s’y risque sur la pente glissante de la débauche et de l’immoralité.

L’équation « Nu = Consommation sexuelle » est omniprésente dans la plupart des cultures contemporaines. Selon une certaine partie de l’opinion populaire, s’exposer à la nudité du corps équivaut à ouvrir tout grand la porte au débordement d’incontrôlables pulsions sexuelles.

Cette imagination d’une sexualité qui n’attend qu’une seule occasion pour littéralement exploser de façon chaotique constitue sans doute l’héritage conséquent de siècles de refoulement et de contrôle abusif de l’intimité sexuelle, les extrêmes attirant nécessairement un retour de balancier inverse.

Dans certaines cultures, dans certains pays et à certaines époques, la nudité du corps a été beaucoup plus intégrée à la vie sociale, désamorçant d’une part les tendances extrêmes de répression et à l’inverse les incontrôlables explosions (telle la prolifération de la pornographie dans nos sociétés)

Dans les faits, l’imagination débridée que tant de personnes continuent à entretenir à propos de la pose nue, du naturisme, et même dans certains cas au sujet d’une simple visite chez le médecin, est révélatrice des peurs inconscientes et des désirs inavoués entourant le corps nu et l’intimité.

Il est évidemment toujours plus facile de projeter ses peurs et désirs sur des pratiques qui nous sont inconnues que sur des activités quotidiennes qui n’ont plus à être démystifiées.

La fait d’entretenir des préjugés face à ce que l’on ne connaît pas, le racisme en étant un des plus sombres exemples, semble une constante dans l’histoire de l’humanité. En ce sens, les pratiques marginales impliquant la nudité ont plus que souvent été l’objet de préjugés tenaces. D’une certaine manière, il est beaucoup plus politiquement acceptable dans nos sociétés de fréquenter un bar ayant pignon sur rue et dans lequel s’exhibent des danseuses nues, que de devenir membre un centre naturiste.

La réalité vécue dans un centre naturiste ou dans un atelier d’art est tout autre que l’idée que beaucoup s’en font, la meilleure façon de s’en rendre compte demeurant encore de vivre l’expérience soi-même.

Oser poser nu-e ne poursuit pas l’objectif d’inciter qui que ce soit de poser nu, pas plus que de l’en dissuader. Le seul rôle que se donne cette petit initiative de partage est de témoigner d’expériences vécues dans le but de mieux faire connaître la réalité vécue par celles et ceux qui l’ont expérimenté.

Ultimement, si ce modeste espace de partage aura permis à quelques personnes de dépasser leurs préjugés et peurs irrationnelles afin de se rapprocher de leur propre vérité et authenticité, il aura pleinement répondu à sa raison d’être!

Votre contribution est essentielle, que ce soit en livrant vos commentaires, en témoignant de vos propres expériences, ou en faisant connaître ce site dans vos réseaux.